Vaccin contre la rage chez le chien: Rappel, effets secondaires ?

11

La vaccination. Comme pour les êtres humains, la question fait débat. Faut-il ou pas vacciner son chien et si oui, que penser du vaccin antirabique ? Nous faisons le point sur la situation.

  • Vaccination contre la rage pour le chiot: à partir de l’âge de 3 mois (minimum 12 semaines).
  • Vaccination contre la rage pour le chien adulte: rappel tous les ans si vous voyagez avec votre animal sinon le rappel tous les deux ans peut être suffisant (sauf prescription de votre vétérinaire).

Faut-il obligatoirement faire vacciner son chien ?

On peut dire en la matière que la vaccination pour les chiens est plutôt vivement recommandée, plutôt qu’obligatoire. Pourtant, comme nous allons le voir ci-après, certaines situations peuvent trouver leurs exceptions.

Pourquoi faut-il alors parler de recommandations ? Tout simplement parce que nos amis à quatre pattes peuvent être confrontés à bon nombre d’ennemis invisibles. Si les chiens croisés (ce que l’on appelle les bâtards et les corniauds, ce qui n’a pas d’ailleurs la même signification) présentent en général moins de problèmes de santé ; il n’en est pas de même pour les chiens de race. Du fait de la génétique, ils sont plus fragiles.

Selon les races, cela peut se présenter sous des formes variées. Attention ; cependant. Ce n’est pas parce qu’une race peut potentiellement présenter une maladie que votre chien sera forcément atteint. Il peut vivre tranquillement et en bonne santé pendant la bonne dizaine d’années qu’il a à vivre.

Pourtant, il faut prendre en considération ce risque : cancer, dysplasie, encéphalite…

Il peut sembler judicieux, quand on sait que son chien a déjà un terrain sensible ; de vouloir le prémunir contre des parasites ou encore des virus qui sont communs à tous les chiens, y compris ceux qui n’ont pas de pedigree. D’autant que les vaccins recommandés chez le chien, dont fait partie celui de la rage, ne comprennent que ceux qui protègent de maladies toutes mortelles…

Vaccination canine : quelles sont les obligations ?

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un Rottweiler ou d’un Pitbull, sans doute passez-vous votre temps à rassurer les gens sur son caractère : il ne ferait pas de mal à une mouche. Pourtant, leur force physique et certains antécédents ont obligé la législation à s’en mêler.

Tous les chiens de catégorie 1 et 2 doivent, à minima, être vaccinés contre la rage. C’est sans doute le prix à payer pour posséder ces chiens très puissants qui peuvent faire peur.

Cette obligation légale est également valable si vous souhaitez faire voir du pays à votre animal. Que ce soit en Europe ou dans le reste du monde, un vaccin antirabique est obligatoire pour pouvoir voyager avec votre chien.

Depuis fin 2014, un passeport européen est, dans ce cadre, délivré par le vétérinaire, quand il a fait la primo injection à votre chien. Nous revenons sur ce point en fin d’article.

N’attendez pas pour faire vacciner votre chien contre la rage, si vous prévoyez un départ : il y a un délai de 21 jours à respecter, entre le jour de l’injection et votre voyage. Si celui-ci dure plus de trois semaines, interrogez votre vétérinaire, car votre chien doit normalement faire une deuxième injection.

Enfin, si la loi n’exige plus de faire vacciner les chiens dans les campings, certains établissements vous le demanderont ; eu égard à la clientèle, tant humaine que canine.

Quant aux pensions pour animaux, si vous comptez y laisser votre animal, le vaccin contre la rage est, là encore, obligatoire. Le fait que votre chien soit en compagnie d’autres congénères doit vous alerter : est-il vacciné contre la toux du chenil ?

Quand ont lieu les vaccins du chiot contre la rage ?

Il faut attendre les 12 semaines du chiot pour pouvoir le vacciner contre la rage. En-deçà, ses défenses immunitaires ne sont pas assez développées. Mais on prévoit en général la vaccination contre la rage à trois mois.

Sitôt le vaccin antirabique fait, votre chien est également identifié et le maitre se voit remettre un passeport européen. Ce document atteste que le vaccin a été effectué et vous pouvez donc voyager avec votre compagnon. La première mouture de ce document ayant présenté des failles, il est désormais plastifié. Il est donc impossible de le falsifier.

Faut-il faire des rappels du vaccin antirabique pour le chien ?

Après la primo injection, vous pouvez faire des rappels tous les ans, surtout si vous voyagez fréquemment avec votre animal en dehors de l’hexagone.

Certains vétérinaires estiment cependant qu’un rappel tous les deux ans peut être suffisant. Même si certains propriétaires de chiens pensent qu’il y a, sous la vaccination, un aspect mercantile, les vétérinaires se basent en fait sur les indications de l’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché).

Les vaccins ne sont pas forcément élaborés en France et chaque pays procède différemment (RCP des vaccins). Certains vaccins nécessitent un rappel systématique après une première année, alors que d’autres peuvent attendre trois ans au maximum.

N’hésitez pas à en parler avec le vétérinaire, quand vous prendrez rendez-vous pour faire vacciner votre animal. Il vous dira comment procéder.

Il notera de toute façon la date du rappel sur le carnet de santé, mais aussi sur le calendrier de vaccination. Peut-être fait-il également partie des professionnels de santé qui préfèrent envoyer un rappel via sms ou mail pour que les propriétaires n’oublient pas leurs obligations envers leur chien. Vous n’aurez donc, dans ce cas, à ne vous soucier de rien, si ce n’est prendre rendez-vous.

Attention, si, malgré tous ces outils, vous oubliez un rappel, il faudra tout recommencer de zéro. En cas de souscription d’une assurance santé pour votre chien, s’il contracte la maladie, parce que le vaccin ou le rappel n’a pas été fait, vous ne serez pas couvert en cas de problème.

Y-at-il des effets secondaires au vaccin antirabique pour le chien ?

Les effets secondaires, suite à la vaccination contre la rage, chez le chien sont assez rares. Mais comme pour les gens, les chiens sont plus ou moins sensibles à ce genre de choses.

Si certains vivront leur vie comme d’habitude, d’autres pourront présenter un certain abattement, pendant un à deux jours. Ils mangeront moins.

D’autres peuvent avoir des problèmes gastro intestinaux. Leurs selles seront un peu plus liquides. Cela ne doit pas vous inquiéter. Mais vous pouvez toujours vous rapprocher de votre vétérinaire ou lui demander, lors du vaccin, ce à quoi vous pouvez vous attendre.

Combien coûte un vaccin contre la rage pour le chien ?

La vaccination contre la rage se fait en plusieurs étapes. Comme il faut faire deux injections la première fois, à un intervalle de trois semaines, cela fait monter un peu le coût. Il vous faut débourser 120 euros.

Le prix, heureusement, diminue de moitié pour les rappels.

Il est bon de préciser que d’autres maladies ; comme la maladie de Carré, la leishmaniose, la leptospirose ; soit 7 maladies ; peuvent être évitées en faisant vacciner votre chien.

Certains vaccins ; pour le même tarif ; peuvent contenir plusieurs substances actives qui immunisent votre chien contre trois ou quatre maladies mortelles. Renseignez-vous auprès du vétérinaire.

Comment payer moins cher son vaccin contre la rage pour votre chien ?

Le prix des vaccins est souvent le critère qui fait reculer les maitres de chiens. Pourtant, comme nous l’avons vu, la vaccination a pour but de protéger vos animaux contre des maladies graves et mortelles.

D’autres vaccins peuvent être faits, mais cela reste à la décision du maitre ; comme celui contre la maladie de Lyme.

Il existe des solutions pour payer moins cher. D’abord, en effectuant un comparatif entre les vétérinaires. Libres de choisir le montant de leurs prestations, pour le même vaccin ; certains seront moins chers que d’autres, au niveau des tarifs.

Ensuite, il est possible, tout simplement, de ne pas payer ou de payer moins cher vos vaccins si vous souscrivez une assurance pour votre animal. Elles peuvent être trouvées à tous les prix.

Là encore, l’utilisation d’un comparatif en ligne peut vous aider à trouver la vôtre. Selon les assureurs et les formules ; le vaccin contre la rage pour votre chien peut vous être remboursé à hauteur de 50% mais aussi parfois à 100% !

Certains cabinets d’assurance estiment en effet que les actes de prévention ; dont relèvent les vaccins ; doivent être pris en charge.

Je ne veux pas faire vacciner mon chien : ai-je raison ?

Sans doute pensez-vous que votre chien ne risque rien. La rage, en effet, est une maladie qui, a priori a disparu du territoire français. Malheureusement, ce n’est pas tout à fait vrai.

En février 2020, des personnes croyant bien faire, ont rapporté dans leurs bagages un animal venant d’un pays étranger. Il était porteur de la rage. Chaque année, les animaux sont exposés à des dangers. La rage peut être communiquée par de nombreux animaux : chats, chauve-souris, rongeurs. Il ne suffit qu’une égratignure pour contracter la maladie.

Celle-ci est transmissible à l’homme et il n’existe aucun remède, si ce n’est ; pour le chien comme pour l’être humain, par le bais de la vaccination antirabique.

A chaque fois que votre chien furète, même dans votre jardin, qu’il met son museau dans un terrier de rongeur, il se met inconsciemment en danger. Et cela ne concerne pas uniquement la rage.

Urine, excréments, échange de salive sont le quotidien des chiens qui rencontrent des congénères ou sont face à d’autres espèces. Les maladies les plus courantes sont véhiculées par ces biais.

Le chien, quelquefois, une fois qu’il commence à présenter les symptômes, peut succomber en quelques heures.

De plus, en tant qu’être humain, nous véhiculons, sous nos semelles de chaussures des microbes, des bactéries, des virus que nous rapportons au sein de notre foyer. Le chien utilise son flair, mais aussi sa langue pour identifier toutes ces odeurs inconnues qui proviennent de l’extérieur. Sans vaccination, les maladies peuvent s’attaquer à lui, même si vous êtes vigilant dans vos comportements, par ailleurs.

Identification du chien et vaccination : quel rapport ?

Il est impératif que votre chien puisse être identifié, en cas de fugue (ou de vol). Une puce électronique, insérée sous la peau, vous rendra de fiers services si votre chien a la mauvaise habitude de passer sous votre grillage ou profite de la moindre porte ouverte. Il vous sera plus facile de le retrouver.

Cette identification se couple avec l’établissement du passeport européen ; seules preuves légales que votre chien a été vacciné contre la rage. Sans cela, vous ne pouvez tout simplement pas l’emmener en vadrouille avec vous, hors du territoire français.

Comme nous l’avons dit, même si la vaccination n’est plus obligatoire dans les campings ; certains établissements, pour leur clientèle, peuvent néanmoins l’exiger. Prouver que le chien est pucé (ou porte un tatouage lisible, s’il a été fait avant juillet 2011) et montrer son passeport vous permet de réserver votre séjour en toute quiétude.

Rage : que faire en cas de morsure?

Si votre chien a été mordu par un autre animal (cela peut être un chien, mais aussi un chat ou un rongeur), mettez de l’eau et du savon en abondance sur la plaie. Rendez-vous sans attendre chez votre vétérinaire. Si votre chien n’a pas été vacciné contre la rage, il restera en observation vétérinaire. Après lui avoir fait le test, sachez que s’il est porteur de la rage, il sera euthanasié, de même que l’animal qui l’a mordu ; s’il est retrouvé.

Dans le cas où votre chien ; bien que vacciné contre la rage ; mordrait quelqu’un, le protocole sanitaire est le même. Il faut désinfecter la plaie avec du savon et de l’eau. Il va falloir prouver, grâce à son carnet de santé, que votre chien est à jour de ses vaccins. Mais, même si c’est le cas, sachez que de nombreuses personnes ayant fait l’objet de morsures peuvent porter plainte et demander à ce que l’animal soit piqué.

Vous l’aurez compris, dans tous les cas, il est préférable que votre chien soit vacciné. Cela permettra de rassurer la personne mordue (ou le propriétaire d’un animal que votre chien aurait pu mordre) et peut-être la dissuader de porter plainte. Dans le cas contraire, et sous l’effet de la peur de cette maladie mortelle…