Tout savoir sur le vaccin antirabique chez le chien: prix, rappel

14

Si vous prévoyez d’acheter un chien, peut-être vous a-t-on déjà parlé de la vaccination. Les avis sont très divergents, à ce sujet. Quelle importance faut-il accorder à ces injections, notamment celle visant à prémunir le chien contre la rage ?

En bref : vaccin antirabique chez le chien

  • Vaccination obligatoire: non (vivement recommandée)
  • Prix: 120€ pour la première injections et 60€ pour les rappels

Vaccination : est-elle obligatoire pour le chien?

Dire que la vaccination pour le chien est obligatoire relèverait du mensonge ; car elle n’est que vivement recommandée. Pourtant, certains vaccins trouvent ici leur exception, à l’instar du vaccin antirabique, comme nous l’expliquerons ci-après.

Concernant les autres vaccins de votre chien ou chiot, cela est laissé à la bonne volonté du maitre. Il peut être utile pourtant de préciser un point. Tous les vaccins que les vétérinaires proposent d’injecter aux chiens, sont pour les immuniser contre des maladies toutes mortelles et qui sont communes à toutes les races canines.

En effet, du fait de la génétique, les chiens de race ont des défenses immunitaires plus faibles que les chiens croisés. Ils sont donc susceptibles quelquefois, de présenter des pathologies qui leur sont propres. Certains sont très fragiles de l’estomac. Il faut donc veiller, tout au long de leur vie à leur alimentation, sous peine qu’il se retourne. D’autres présenteront des maladies rénales etc…

Plus généralement, tous les chiens ; parce qu’ils reniflent ou ont des échanges salivaires avec d’autres chiens ou espèces, peuvent contracter des virus ou des bactéries qui leur sont généralement fatals.

Même si la liste des pathologies pouvant affecter la vie d’un chien est bien entendu plus longue, on dénombre 7 maladies plus dangereuses que d’autres. On peut parler de la leishmaniose, de la maladie de Rubarth, par exemple. Mais aussi de la rage. Contrairement aux autres, le vaccin antirabique peut être obligatoire dans certains cas.

Vaccination pour les chiens : quand parle-t-on d’obligation légale ?

Si vous ne partez pas à l’étranger avec votre animal ou si vous ne le confiez jamais à une pension, pendant votre absence, rassurez-vous, vous ne serez pas tenu, légalement, de faire vacciner votre chien contre la rage. Nous vous invitons par ailleurs à consulter notre article concernant la vaccination obligatoire chez le chien.

C’est la même chose si vous possédez un compagnon qui n’apparait pas sur la liste des chiens de catégories 1 et 2 (Pittbull, Rottweiler…).

Enfin, si vous n’êtes pas adepte du camping et de la promiscuité, là encore, vous êtes exempté de faire ce vaccin à votre chien.

Dans le cas contraire, sachez que le vaccin antirabique pour le chien relève de l’obligation légale. Cela signifie que vous pouvez être contrôlé et avoir des amendes, si vous n’avez pas fait vacciner votre chien.

Pourquoi vacciner mon chien contre la rage et d’autres maladies si ce n’est pas obligatoire ?

Beaucoup de maitres préfèrent éviter de vacciner leur animal de compagnie pour des raisons pécuniaires. Il est vrai que la vaccination des chiens peut représenter un certain budget.

D’autres pensent encore que les vaccins sont des placebos. Pourtant, la maladie de Carré, celle de la toux du chenil et autres affections dont nous avons parlé antérieurement sont bien réelles et leur contraction se fait de façon tellement….naturelle pour un chien ! Voyez plutôt.

Un canidé ; vous le savez ; marque son territoire en urinant. Votre chien sent l’urine d’un autre chien ou même ses excréments ? Il les renifle longuement, avant de « laisser sa marque » en levant la patte. Un instinct naturel ; pensez-vous et vous avez raison.

Pourtant, dans cette urine, dans ces crottes laissées sur le trottoir se cachent des bactéries. Pareil, quand votre chien, par amitié, se fait lécher le museau, ou quand il creuse dans un terrier, pour débusquer le rongeur qui s’y terre.

Peu de temps après, votre animal peine à respirer, il ne s’alimente plus, vomit ou a des diarrhées hémorragiques. D’autres symptômes tout aussi atroces peuvent survenir et causer la mort de votre compagnon et ce, en quelques jours.

La rage est en cela spécifique que ; contrairement aux autres maladies ; elle est transmissible à l’homme (même s’il est possible de contracter la leptospirose ; la maladie du rat). Il n’y a pas de remède connu, si ce n’est la vaccination, là encore, pour l’être humain ou pour le chien.

Vaccin contre la rage : à quel âge doit-on faire vacciner son chien ?

On peut faire vacciner son chien dès 12 semaines contre la rage.

La primo vaccination ; c’est-à-dire la première injection se fait en deux temps à trois semaines d’intervalle. Tous les vaccins pour la même maladie pouvant être différents ; car élaborés dans plusieurs pays, il est important de voir avec son vétérinaire le protocole à suivre.

Ce point est notamment important si vous faites vacciner votre chiot avant de l’emmener avec vous en voyage, en Europe ou un autre pays du monde. Vous devez prendre en compte le délai entre les deux injections, sachant que le vaccin n’est déclaré valide qu’au bout de 21 jours.

Vaccin antirabique pour le chien : y-at-il des rappels à faire?

Après avoir vacciné votre chien contre la rage la première fois, il est possible de faire des rappels tous les ans. Comme nous l’avons dit, cela dépend aussi du type de vaccin. Il est préférable de voir en amont avec le médecin qui va traiter votre chien.

Certaines injections ne nécessitent de rappel, pour la rage, que tous les deux, voire trois ans. Cela fait donc baisser le coût annuel des vaccins pour votre chien, ce qui est toujours bon à prendre.

Si vous oubliez les rappels, cela peut avoir plusieurs conséquences : sur l’assurance maladie ; si vous en avez souscrite une pour votre animal (nous en parlons plus loin), mais aussi sur la globalité de la vaccination. Il faut recommencer le cycle depuis le début (et cela génère donc des frais supplémentaires et inutiles). Rassurez-vous, il y a des moyens pour ne pas les oublier, malgré un emploi du temps surchargé.

Vaccin canin contre la rage : peut-on s’attendre à des effets secondaires ?

Le fait d’inoculer un vaccin n’expose pas à priori les chiens à des effets secondaires. Pourtant, comme les êtres humains, chaque chien est différent et sa sensibilité peut jouer en ce sens.

Certains chiens, une heure après l’injection courront joyeusement dans le jardin, ayant tout à fait oublié leur piqure chez le vétérinaire.

D’autres pourront sembler abattus et bouder leur nourriture pendant un temps qui peut varier d’un à deux jours.

Certains chiens, encore, auront des problèmes gastro intestinaux ; ce qui se traduira par des selles molles (diarrhées) pendant un à deux jours également.

Les effets secondaires possibles sont donc minimes, par rapport aux bénéfices qu’apportera le vaccin à votre chien.

Vaccin contre la rage pour un chien : combien ça coute ?

La question du prix des vaccins pour chien est sur toutes les lèvres et c’est surtout cela qui fait reculer ou tout au moins hésiter bon nombre de propriétaires.

C’est la première injection qui est la plus onéreuse. Il vous faudra débourser 120 euros en général. Le vétérinaire compte la première piqure et la deuxième, trois semaines plus tard ; ce qui revient à 60 euros l’injection.

Enfin, chaque rappel vous coûtera 60 euros. Le vaccin pour la rage peut quelquefois être fait en même temps que celui d’autres maladies, pour le même prix (une soixantaine d’euros). Pourquoi ne pas en profiter pour immuniser votre chien contre d’autres infections ?

Vaccin antirabique : est-ce possible de faire baisser les prix?

Le prix du vaccin étant assez cher pour de nombreuses personnes qui n’ont pas les moyens financiers de débourser une telle somme en une fois, la vaccination pour les chiens passe souvent à la trappe.

Pourtant, il existe deux moyens relativement simples pour payer moins cher les vaccins de ses animaux (et cela est valable également pour le chat ; qui peut, lui aussi ; attraper ou transmettre la rage).

Dans un premier temps, si vous n’avez pas de vétérinaire attitré, vous pouvez effectuer un comparatif. Ces professionnels de la médecine animale peuvent choisir le montant de leurs honoraires. Un même acte peut vous coûter plus ou moins cher, donc, selon les praticiens.

Trouver un vétérinaire qui pratique des tarifs raisonnables peut vous permettre d’économiser, sans renoncer à soigner et protéger la santé de votre chien.

Ensuite, il est possible de souscrire une assurance maladie pour votre compagnon. Là encore, à l’aide d’un comparateur en ligne, vous pouvez choisir la moins chère, en fonction de ce qui vous intéresse.

Certains assurent les chiens, pour le même prix, toute leur vie, sans tenir compte de sa vieillesse. D’autres considèrent la vaccination comme un acte préventif important et donnent un coup de pouce aux propriétaires.

Selon les cabinets d’assurance (et la formule que vous aurez choisie), le remboursement sur la vaccination peut être de 50% ; ce qui serait déjà un vrai plus.

Si vous avez opté pour une formule un peu plus chère, elle peut même vous être remboursée à 100%. Attention au plafond annuel, par contre, pensez à le vérifier, avant de souscrire.

Vaccin antirabique : que va vous donner le vétérinaire?

La vaccination antirabique pour les chiens étant obligatoire dans certains cas ; comme dit plus haut ; vous devez pouvoir justifier de ces injections.

Cela peut vous être demandé par la police, si vous êtes propriétaire d’un chien dit dangereux, si vous souhaitez réserver un séjour dans un camping acceptant les animaux. La pension dans laquelle vous allez mettre votre chien, si vous partez seul, l’exigera aussi.

Pour pouvoir partir ou confier votre chien de façon sereine, vous présenterez le passeport Européen que votre vétérinaire vous aura remis ainsi que le carnet de santé.

Ne vous étonnez pas de voir ce passeport pour chien désormais plastifié. C’est pour éviter la falsification. C’est notamment parce que des maitres peu scrupuleux emmenaient leur chien à l’étranger, sans avoir fait de rappel que la vaccination contre la rage est obligatoire !

Il y a des pays où cette maladie est encore très active et tue, chaque année, bon nombre d’animaux mais aussi d’êtres humains.

Pour vous rappeler la date des rappels, le professionnel de santé vous remettra un calendrier de vaccination. Certains vétérinaires ont pris l’habitude (et cela ne peut qu’être mis en avant), d’envoyer par sms, par mail ou par courrier la date du prochain rappel, quelques semaines à l’avance, pour que vous puissiez vous organiser.

Cette initiative permet aux maitres de prendre rapidement rendez-vous. N’oubliez pas un rappel : l’assurance ne rembourse aucun frais si l’animal contracte une maladie, alors qu’il a été vacciné, mais qu’un ou plusieurs rappels ont été oubliés.

Rage : votre chien est-il vraiment à l’abri ?

Votre chien, vous l’aimez. Vous lui achetez de la nourriture de qualité, vous le brossez, entretenez ses dents. Personne ne pourrait douter de votre attachement. Mais vous ne pouvez pas le protéger de tout. Aucun chien n’est déjà à l’abri d’une maladie génétique.

Même si vous veillez à regarder son pelage, après une sortie, pour chercher d’éventuelles tiques (un vaccin contre la maladie de Lyme est possible pour votre animal), vous ne pouvez pas l’empêcher de faire ce que font tous les chiens : renifler, fouiller, creuser, montrer sa joie (ou son mécontentement) en face d’un autre animal.

Comme pour les êtres humains, quand un chien aboie, il projette de la salive. Celle-ci se dépose sur le pelage d’un autre animal ou même sur votre pantalon.

Il suffit que votre chien ait cette salive infectée pour déclencher une maladie. Idem pour l’urine ou pour les selles. Les rats (dont l’urine déclenche la leptospirose) sont des millions, qui nous entourent ; que l’on habite en ville ou à la campagne.

Souris, chauve-souris, mais aussi chats sont autant d’animaux que votre chien peut croiser, même à votre insu, dans votre jardin. Qui vous dit qu’il ne peut pas être égratigné ou mordu ? Un chien malade peut être victime de la maladie, mais aussi la transmettre à d’autres. Il peut être vecteur d’une épidémie.

Le vacciner peut lui sauver la vie. Bien sûr, en cas de morsure, vous devrez nettoyer la plaie et consulter un vétérinaire. Mais s’il est vacciné contre toutes ces maladies mortelles dont fait partie la rage, il ne lui restera, au pire qu’une cicatrice. De quoi faire réfléchir.