La vaccination est-elle obligatoire pour les chiens ?

9

 

L’achat ou le fait de se voir offrir un chien suppose des obligations vis-à-vis de lui. Il faut, bien entendu, le nourrir et lui offrir assez d’espace pour qu’il puisse se défouler. Concernant sa santé, la question est récurrente chez les propriétaires : la vaccination est-elle obligatoire pour les chiens ? Nous avons tenté de faire le point, pour répondre à toutes les interrogations que vous pourriez avoir à ce sujet.

La France oblige-t-elle la vaccination des chiens ?

La France est assez tolérante au niveau de la vaccination canine. On peut dire que ; sauf exception (nous développons ce point dans le paragraphe suivant) ; la vaccination pour les chiens n’est pas obligatoire.

Mais le fait que les vaccins ne revêtent pas un caractère obligatoire ne suppose pas qu’il faille s’en abstenir, surtout si vous tenez à votre animal. Il faut savoir que chaque race de chien présente des faiblesses au niveau de la santé. Certaines races, par exemple, prédisposent les individus à des dysplasies de la hanche, des retournements d’estomac. Ce sont là des spécificités qui peuvent (ou pas) arriver, dans la vie de votre animal et ce, quel que soit son âge.

Il y a aussi des maladies ou des virus généraux à tous les chiens. Les vaccins visent ; comme pour les êtres humains ; à les prémunir contre ces maladies qui peuvent souvent être mortelles.

Alors, on peut dire que si la vaccination pour les chiens n’est pas obligatoire, on ne peut que la recommander pour que vous profitiez de votre chien pendant de longues années.

Existe-t-il des cas où la vaccination des chiens est obligatoire ?

Oui, même si en France, il n’est pas obligatoire de faire vacciner son chien, certains cas bien précis comportent la notion d’obligation légale.

Les propriétaires de chiens de type 1 et 2 (que l’on considère comme des chiens potentiellement dangereux et donc, plus susceptibles de mordre), doivent faire vacciner leur animal contre la rage. Cette maladie est transmissible à l’homme par morsure et il n’existe pas de remède. On estime le nombre de décès à presque 60 000 personnes par an, dans le monde. Le vaccin pour votre chien est donc obligatoire si vous possédez un :

  • Staffordshire Terrier ou un American Staffordshire terrier
  • Un Rottweiler
  • Un Tosa
  • Un Pit-bull
  • Un mastiff
  • Un Boer-Bull

Le même vaccin sera exigé si vous devez vous rendre à l’étranger (y compris dans tous les pays d’Europe), en emmenant votre chien avec vous.

Vous comptez vendre ou céder votre chien à une autre personne ? Là encore, vous serez tenus légalement de le faire vacciner.

Si vous partez seul et que vous confiez votre animal de compagnie à un refuge ou que vous le mettez en pension, il sera forcément avec d’autres animaux qui peuvent lui transmettre des maladies. La vaccination de votre chien est alors non seulement obligatoire contre la rage, mais aussi la parvovirose et la toux du chenil. Si vous ne connaissez pas ces maladies, nous faisons un point dessus plus loin dans cet article.

Les amateurs de camping devront penser à la vaccination qui devient obligatoire du fait de la promiscuité avec d’autres personnes (et d’autres animaux, probablement).

Quand doit-on faire vacciner son chien ?

Si vous adoptez ou achetez un chiot, il sera tranquille pendant ses deux premiers mois.

Il peut ensuite se faire vacciner. Vous pouvez choisir de faire un ou plusieurs vaccins, sachant qu’à chaque fois, il sera nécessaire de procéder à des rappels.

Il ne faut pas oublier que cette première visite chez le vétérinaire marque le début d’un suivi pour votre chien.

Quand le chiot est jeune et surtout si le médecin est bienveillant, il réussit à établir une relation de confiance. Celle-ci est particulièrement importante, si, par la suite, pour d’autres raisons, vous êtes amené à ramener votre chien chez ce professionnel. Il appréhendera moins les visites.

Faut-il faire des rappels et si oui, à quelle fréquence ?

Chaque vaccin pour chien nécessite un, voire plusieurs rappels après la première injection, selon le vaccin.

S’il y a distance entre les différents vaccins, mieux vaut établir un tableau pour vous rappeler la date des rappels. Avoir un carnet de santé est un vrai plus.

Comprenant à quel point il peut être difficile de se souvenir de toutes ces dates, certains vétérinaires proposent un service très intéressant. Selon ce que vous leur indiquerez, vous pourrez recevoir un message via un email, un courrier postal ou encore directement sur votre smartphone, pour vous rappeler de prendre rendez-vous. Pratique pour prendre soin de son chien, sans mettre des post-it partout dans la maison !

Une fois la deuxième injection pratiquée, vous êtes tranquille pendant un an pour certaines maladies, voire deux ou trois. Suivez en ce sens, les recommandations de votre vétérinaire.

Attention, le vaccin antirabique (contre la rage) présente une particularité : il faut attendre que votre chien ait trois mois pour pouvoir lui faire. Par contre, gros avantage de ce vaccin : une fois qu’il est fait, vous êtes tranquille pendant trois ans. Renseignez-vous auprès du médecin qui traite votre chien.

Vaccin : pourquoi vaut-il mieux faire vacciner son animal de compagnie ?

Votre chien ne vit pas dans une bulle. A chaque fois que vous sortez le promener, il peut rencontrer des congénères, mais aussi d’autres animaux. Léchage, morsure : que ce soit avec un copain de rencontre ou parce qu’il a voulu suivre un rat dans un terrier, votre chien est exposé tous les jours à des maladies potentiellement mortelles. La vaccination n’est pas un effet de mode : elle protège contre des bactéries ou des virus tellement dangereux qu’ils peuvent, pour certains, tuer un chien en quelques heures.

Aucun chien n’est à l’abri d’un accident. Il existe dans la vie des impondérables. Pourtant, contre certaines maladies, il est possible de lutter. Faire vacciner votre chien, même si cela n’est pas obligatoire, fait de vous un maitre responsable.

De plus, faire vacciner les chiens empêche la propagation d’épidémies. Si les hôtes potentiels sont immunisés, les virus et les bactéries finissent par mourir.

Quels sont les vaccins préconisés pour un chien en pleine forme ?

Comme pour les Hommes, il y a quantité de vaccins possibles. Aucun vaccin pour chien n’est obligatoire en France, mais certaines maladies sont prédominantes et surtout très dangereuses pour votre compagnon à quatre pattes.

Le prix peut faire reculer, mais il existe là aussi des solutions pour vous en tirer à moindre coût.

Maladies du chien pouvant être évitées grâce à la vaccination : ce que vous devez savoir :

7 maladies sont récurrentes chez le chien et ce, quelle que soit sa race. La vaccination pour ces maladies n’est pas obligatoire, mais vu les symptômes et les conséquences possibles pour votre chien, sans doute penserez-vous que le prix du vaccin n’est rien.

La Maladie de Carré :

Extrêmement contagieuse, la maladie de Carré est bien connue des propriétaires de chiens qui regrettent alors amèrement de ne pas voir fait vacciner leur animal. Mortelle la plupart du temps, elle se caractérise par un écoulement nasal, des vomissements et des diarrhées. Le chien ne s’alimente plus, car trop fatigué. Il finit par mourir.

La Parvovirose :

Là encore, il s’agit d’une maladie presque toujours mortelle, suite à des vomissements et des diarrhées hémorragiques. Elle est transmise via les déjections et les contacts directs entre deux chiens.

La leptospirose :

Aussi connue sous le nom de maladie du rat, la leptospirose se transmet par l’urine de ses rongeurs qui peut se trouver…partout. Le chien atteint développe une hépatite. D’autres individus présentent également une infection rénale. La maladie n’offre malheureusement qu’une issue : la mort.

La maladie de Rubarth :

Cette hépatite contagieuse se transmet par contact direct, mais aussi par l’urine ou les excréments des autres chiens. Bref, tout ce que votre compagnon adore renifler, lors de ses balades. Elle affecte différents organes du chien : le foie et les reins, mais aussi les yeux et les poumons. Il peut arriver que le chien survive, mais le taux de mortalité est très élevé et peut survenir en quelques heures.

La leishmaniose :

Les copains de votre chien ne sont pas à incriminer, mais les émetteurs de cette maladie sont des millions autour de nous : une certaine race de pucerons. Quand le chien attrape la leishmaniose, il est complétement abattu, n’a plus la force de manger. Cela peut aboutir à la mort de votre animal.

La toux du chenil :

Vous l’aurez compris, cette maladie touche les bronches. Votre chien tousse sans arrêt. Elle apparait surtout quand le chien provient d’un élevage. Pour éviter la contagion possible, ce vaccin est obligatoire si vous comptez mettre votre chien en hébergement canin collectif.

La rage :

Après avoir disparu, la rage a fait un retour fracassant en France et dans d’autres pays. Il ne faut pas forcément être mordu pour contracter la maladie. Une griffure ou même un échange salivaire suffit. Après avoir affecté le système nerveux, le chien souffre d’une encéphalite mortelle.

Y a-t-il des effets secondaires quand on fait vacciner son chien ?

A priori, et sauf exception due à une sensibilité particulière du chien ; il n’y a pas d’effets secondaires quand on fait vacciner son chien.

Dans le pire des cas, votre animal pourra présenter un petit œdème à l’endroit de la piqure, avoir une petite baisse de tonus. Certains chiens, très sensibles déclenchent des troubles gastro intestinaux, mais cela est très anecdotique.

Il n’y a donc aucune contre-indication à faire vacciner votre chiot dès ses deux mois (ou 3, selon le vaccin).

Je veux faire vacciner mon chien : cela va me coûter combien ?

Le prix de la vaccination inquiète les propriétaires de chiens. Pourquoi dépenser cet argent, alors que la vaccination n’est pas obligatoire ? Ceci est un choix personnel. Mais si vous avez lu le descriptif des maladies courantes chez les chiens et leurs conséquences, sans doute êtes-vous en train de réfléchir.

Le prix du vaccin varie selon plusieurs facteurs. Déjà, les vétérinaires sont libres de déterminer le montant de leurs prestations. Cela peut donc faire changer le prix du vaccin d’une clinique à une autre. Enfin, le tarif demandé pour un chien change selon son poids et sa taille, car la dose à injecter ne sera pas la même.

Il est possible la plupart du temps, de coupler plusieurs vaccins ensemble, et ce, pour limiter le prix. Il est pourtant important de vérifier les vaccins qui sont mis ensemble, pour voir si ce sont les maladies contre lesquelles vous voulez prémunir votre chien.

Certaines formules contenant trois vaccins en un vous coûteront 50 euros. D’autres, pour 60 euros en comprennent 6. Enfin, d’autres coûtent 100 euros.

Il est bon de noter que si vous souscrivez une assurance pour votre chien, certaines prennent en charge la vaccination. Même si la vaccination pour chien n’est pas obligatoire, les cabinets d’assurance comprennent que la prévention joue un grand rôle dans la santé de votre animal. Selon le contrat que vous aurez choisi, la vaccination peut être prise en charge entre 50 et 100%.

Attention, cependant : soyez à jour des rappels de votre chien. S’il contracte une maladie parce que vous n’avez pas fait son injection, vous ne serez pas couvert. Heureusement, le rappel automatique (comme décrit plus haut) va vous aider pour ne pas vivre cette déconvenue.

Maladies du chien hors vaccination : comment protéger votre compagnon :

Si nous avons vu les maladies les plus courantes chez le chien, d’autres ennemis sont à craindre. On peut citer par exemple les tiques qui donnent la terrible maladie de Lyme. Cette maladie peut affecter l’être humain et n’est jamais à sous-estimer. Si vous avez l’habitude de promener votre chien dans la campagne ou en forêt, prenez toujours un temps pour examiner son pelage, en rentrant. Une tique peut être facilement enlevée avec un accessoire adapté, à acheter en clinique vétérinaire ou quelquefois en pharmacie.