Attention à la température du sol quand vous promenez votre chien avec cette chaleur !

Avoir un animal de compagnie c’est une responsabilité. En fait, il ne s’agit pas seulement de le maintenir en vie et de s’amuser avec lui. Il faudra impérativement en prendre soin, et veiller à son bien-être. Les actions à entreprendre pour assurer que son chien soit heureux et épanoui sont nombreuses. Le promener de manière régulière est une initiative à ne pas hésiter à prendre. Cela est d’ailleurs vivement recommandé. Il y a entre autres quelques détails auxquels il faudra faire attention lorsqu’on promène son chien.

Les précautions à prendre

précautions à prendre promenade chien

Pour que les promenades du chien soient des instants appréciables et sécurisés, des précautions sont à prendre.

Faire attention à la température du sol

La température est un paramètre qu’il est indispensable de surveiller pour la sécurité du chien lors de ses sorties. Un sol trop chaud ou trop froid peut lui causer des brûlures. Il est donc important de faire attention à ce détail avant de le promener. Pour savoir si la température est adaptée ou non, il est conseillé de mettre le dos de notre main sur le sol. Si on peut maintenir plus de 5 secondes notre main sur le sol, cela veut dire qu’il n’y a pas de danger.

Prendre le temps qu’il faut

Lorsque l’on sort avec son chien, il est indiqué de ne pas le brusquer. Il est donc recommandé de programmer la sortie à l’avance. Accorder notre emploi du temps est souvent indispensable. Prendre son temps pour promener son chien est primordial pour que l’expérience soit plaisante pour l’animal. Cela est important pour qu’il puisse apprécier pleinement la sortie. Opter pour un moment spécifique dans la journée, et renouveler régulièrement la promenade est une excellente idée.

Lire cet article :   Besoin d’un chien de garde pour la maison ? Voici le top 3 des meilleures races canines

Les bonnes raisons de promener son chien

raisons de promener son chien

Promener son chien c’est l’emmener sortir. Cela peut se faire en groupe ou encore de manière individuelle. En d’autres termes, il est possible de promener uniquement son animal ou bien le faire accompagner par d’autres chiens lors de la sortie. Dans tous les cas, il faut savoir que promener son chien est une initiative qui devrait être prise pour plusieurs raisons.

Pour dépenser son énergie

L’animal accumule une certaine quantité d’énergie au cours de la journée qu’il passe à la maison. Il en acquiert à travers son alimentation, mais aussi par le biais des moments de repos qu’il prend. Tôt ou tard, il aura besoin de dépenser cette énergie. Cela est d’ailleurs essentiel pour son bien-être et sa santé. La promenade est un bon moyen de l’aider à se dépenser physiquement.

https://www.instagram.com/p/CDvqi8cK35v/

Pour éviter les troubles du comportement

Rester dans un lieu clos à longueur de temps peut tout à fait affecter le mental d’un animal. Il est possible qu’il développe du stress et aussi de l’anxiété. Cela peut engendrer des conséquences fâcheuses comme des troubles du comportement. Afin d’alléger sa charge mentale et de l’aider à décompresser, l’emmener pour des sorties est tout indiqué.

Pour une meilleure socialisation de l’animal

 socialisation animal

Comme les êtres humains, la socialisation avec d’autres individus de la même espèce peut contribuer de manière significative à l’épanouissement du chien. Les promenades sont une occasion intéressante pour encourager l’animal à faire des rencontres avec d’autres chiens. Il pourra se faire des amis et partager des moments de jeux et de détente de qualité.

Lire cet article :   Attention à ces 3 aliments à ne surtout pas donner à votre chien.

Pour développer la complicité entre le chien et son propriétaire

La confiance entre le chien et son propriétaire est un élément indispensable pour une cohabitation harmonieuse et profitable pour tous les deux. Les promenades sont des instants où la complicité entre l’animal et sa famille humaine peut agréablement se renforcer.

abonnement facebook wk-vet
Publié par Bénédicte Vilaine