Voici 5 faits surprenants sur les pigeons !

L’air niais, les pigeons se dandinent calmement dans les rues, roucoulent, picorent et dansent nonchalamment au travers des passants et du trafic. Pourtant, seule une poignée de gens semble apprécier ce charmant oiseau domestique de la famille des Colombidés. Certaines personnes le traitent de vermine, d’autres le considèrent comme porteur de maladie. Or, cet oiseau emblématique de la ville de Montréal a beaucoup à offrir. Voici 5 détails impressionnants que vous ne connaissez pas sur le pigeon et qui vous feront peut-être changer d’avis.

Médaillés de guerre !

Tout le monde connaît l’utilisation du pigeon comme messager, et ce, depuis plus de 5000 ans avant Jésus-Christ. Cependant, peu de gens connaissent le rôle de bravoure qu’il a assuré durant les 2 grandes guerres mondiales. L’envoi de message par pigeon voyageur faisait partie des seuls moyens de communication possibles sur les lignes de front.

https://twitter.com/Massinissv/status/1481697737439596545

Durant la première guerre mondiale, un pigeon français, nommé Cher ami, a reçu la médaille Croix de guerre pour ses services héroïques. Il a transmis un message ayant sauvé la vie de plusieurs soldats français durant une bataille. Aussi, un pigeon messager, appelé  GI Joe, a sauvé des milliers de soldats anglais d’un bombardement par des avions alliés. GI Joe a reçu la médaille Dickin.

Dotés d’une capacité médicale hors norme !

Hormis la faculté d’adaptation du pigeon face au développement du phénomène urbain, il a également un don qui porte ses fruits dans le domaine médical. Concrètement, il peut repérer des cellules cancéreuses (bénignes ou malignes) en regardant simplement des photos de tissus obtenus à l’aide d’un microscope.

Lire cet article :   Une femme découvre une créature vivante cachée dans son sapin de Noël, vous n'allez pas croire ce que c'est!

Dans le cadre d’une recherche menée en 2015 aux États-Unis, les scientifiques ont entraîné les oiseaux à l’observation des tumeurs sur des clichés. Après 14 jours d’exercices, les pigeons entraînés s’avèrent capables de donner un bon diagnostic dans 85 à 90 % des cas. Pour valider leurs constats, les colombidés tapaient du bec un rectangle jaune (cancer bénin) ou bleu (cancer malin).

Héros du sauvetage maritime !

Les pigeons ne sont plus utilisés dans les guerres, mais restent utiles même avec toutes les avancées technologiques d’aujourd’hui. Dans le projet de recherche et de sauvetage de la garde côtière américaine, Project Sea Hunt (PSH), les chercheurs ont entraîné un groupe de ces volatiles pour chercher et trouver des survivants en pleine mer.

Les pigeons peuvent reconnaître les couleurs des bateaux de survie et des gilets de sauvetage. D’après les essais menés, ils se révèlent deux fois plus rapides et efficaces que les équipes humaines.de sauvetage.

Volatiles de grande valeur!

Le Maroc désigne l’un des royaumes de la colombophilie où dresser un pigeon est une question de passion et de fierté. Les éleveurs rivalisent d’audace pour faire de leurs volatiles un champion qui leur assurera la gloire. Les courses de pigeons attirent les foules et font monter les prix de ces athlètes à plume, aussi recherchés que des chevaux pur-sang arabes.

Bien entraîné, un pigeon peut dépasser une vitesse de 88 km/h et devient très prisé, une fois sacré champion. Récemment, une compagnie qui élève des pigeons de race en Angleterre a acheté un de cette espèce de colombidé (âgé de trois ans) pour la modique somme de 132 517 00 US$.

Lire cet article :   3 faits surprenants concernant les pandas, ces ours pas comme les autres

Capables de retrouver leur chemin !

Un pigeon libéré à plus de 160 km de sa maison peut retourner facilement chez lui. Même si cette distance paraît impressionnante, sachez qu’un colombidé (champion dans les courses) a la capacité de parcourir entre 600 et 950 km pour rentrer chez lui.

 

En d’autres termes, il peut partir des chutes du Niagara (± 670 km) ou de Washington (± 950 km) pour retourner à Montréal. Les scientifiques expliquent cette habileté du pigeon par le fait qu’ils suivent les routes et voies ferrées ou qu’ils s’orientent grâce au soleil ou au champ électromagnétique de la terre.

 

abonnement facebook wk-vet
Publié par Germain

Germain est Diplômé en Communication journalistique, a suivi deux années d'études philosophiques et a occupé le poste de rédacteur en chef d'une revue semestrielle locale. Il a commencé la rédaction web en juillet 2018, étant actuellement chef de projet et formateur dans ce domaine.