Le brame du cerf : explication, période, lieux

14
brame du cerf

Dans certaines forêts, le début de l’automne rime souvent avec le brame du cerf. Il s’agit d’un cri typique qui résonne dans les bois durant cette période. Il marque globalement la saison des amours mais peut également se traduire comme le signe d’intimidation envers d’autres cervidés. Tous les ans, de nombreux passionnés du cerf attendent avec impatience le mois de septembre pour pouvoir observer et écouter ce phénomène naturel unique.

Le brame du cerf : définition

Il s’agit du cri que les cerfs poussent dans le but de séduire les femelles au cours de la saison des amours. Mais il se peut aussi qu’ils le fassent pour faire comprendre à d’autres mâles qu’ils ne sont pas les bienvenus sur leur territoire. Ou au contraire, pour montrer aux autres mâles qu’ils n’ont pas peur de conquérir les femelles de leur clan. Dans tous les cas, les braillements retentissent dans les forêts et les montagnes durant la période de rut.

Si vous n’êtes pas habitués au brame, vous pourriez l’associer à une sorte de rugissement, souvent accompagné de bruits assourdissants de bois qui se heurtent. En effet, les mâles se battent entre eux puisque que d’un côté, il y a ceux qui veulent protéger leur harem des nouveaux venus et de l’autre, il y a les mâles qui sont prêts à tout pour s’accoupler avec une femelle dans un territoire qui n’est pas le leur.

En général, on peut distinguer la signification d’un cri en fonction de la manière dont le cerf le pousse :

  • le brame de présence : un rugissement court, rauque et grave pour signaler tout simplement sa présence ;
  • le brame de langueur : un rugissement long et mélancolique pour attirer l’attention des biches ;
  • le brame de défi : un cri au timbre plus élevé pour intimider les autres mâles ;
  • le brâme de poursuite : un cri saccadé poussé durant la poursuite d’une biche.

Le brame du cerf : un spectacle hors du commun

Le brame ne fait pas seulement référence à tout ce mélange de cris et de rugissements que les cerfs font tout au long de la saison des amours. Il implique également un spectacle de lutte physique qui ne manquera pas de vous impressionner. Les mâles entrent en une sorte de guerre et utilisant leurs bois comme armes. Le cadre peut alors s’apparenter à un grand ballet, sauf que certains cerfs peuvent se blesser de façon plus ou moins grave. En même temps, le chef du clan effectue constamment des va-et-vient afin de décourager les femelles de quitter la harde.

Le plus triste est qu’à force de mettre leurs bois à rude épreuve, certains mâles meurent de fatigue au profit de leurs adversaires. Durant ces jours de bataille acharnée, les cerfs qui survivent perdent en moyenne 20% de leur poids, soit une bonne vingtaine de kilos. Si vous vous intéressez de près ou de loin aux cervidés et leur comportement, assister à un spectacle de brame captera certainement votre attention. C’est le moment où les cerfs deviennent moins craintifs et montrent de véritables signes de courage.

Quand le brame du cerf a-t-il lieu ?

Comme tous les autres cervidés, les cerfs et les biches sont en rut à partir de mi-septembre jusqu’au début du mois d’octobre. Vous avez donc environ 2 à 3 semaines pour écouter les cris typiques et observer les batailles des cerfs. Il faut juste savoir que lorsque l’été est trop chaud, voire caniculaire, la saison des amours des cervidés commence un peu plus tôt. Autre information à retenir : la durée de fertilité des femelles ne dure qu’une journée. Par conséquent, les mâles n’ont que très peu de temps pour féconder. C’est notamment pour cette raison qu’ils mettent de côté leur timidité et n’hésitent pas à s’afficher dans des endroits peu discrets de la forêt. Si vous ne voulez rien rater, vous pouvez vous renseigner auprès d’un organisme spécialisé. De cette manière, vous pourrez partir à temps pour admirer le spectacle qui se tient du crépuscule jusqu’à la nuit.

Où observer le brame du cerf en France ?

Durant la période des amours, les cerfs vont dans des zones dégagées de leur forêt pour se batailler. Si vous aimez la nature et que vous voulez observer et écouter le phénomène, il suffit de vous rendre dans la forêt en automne. Ceci dit, il existe des spots qui offrent de meilleurs spectacles et en voici quelques exemples :

  • la forêt de Compiègne qui est un ancien site de chasse des rois de France, un domaine luxuriant de 15 000 hectares où cohabitent de nombreux cervidés et autres animaux sauvages ;
  • le Domaine de Chambord qui est une réserve naturelle close ;
  • la forêt de Fontainebleau qui est un massif boisé de 25 000 hectares;
  • la forêt de Tronçais à Saint-Bonnet-Tronçais dans l’Allier, en région Auvergne ;
  • l’espace Rambouillet, le parc animalier et forestier créé par l’Office national des forêts.