Un chat consacre sa vie à transformer une rampe en bois en une œuvre d’art

Une rencontre marquante

Cela fait maintenant 11 ans qu’Anita Corrie Schellevis a sauvé un adorable chaton des rues, nommé Cedric. Dès son adoption, Cedric a commencé ce qui allait devenir l’œuvre de sa vie – une véritable prouesse artistique qui dure depuis plus d’une décennie.

Cedric, un artiste inattendu

Cedric n’est pas qu’un simple chat. Dès le début, Schellevis a compris qu’il était spécial. Non seulement il est incroyablement affectueux et attentionné, mais il est aussi très respectueux de son environnement. “C’est le meilleur chat que j’ai jamais eu,” confie Schellevis. “Il ne touche à rien, ne détruit rien.”

Une exception notable

Cependant, Cedric a fait une exception à cette règle. Malgré la présence de nombreux griffoirs dans la maison, il a choisi de concentrer tous ses efforts sur une seule rampe en bois située en haut des escaliers. “Il s’est tout de suite intéressé à cette rampe,” raconte Schellevis.

Une œuvre en constante évolution

En 2012, un jeune Cedric a planté ses griffes pour la première fois dans cette rampe autrefois immaculée, grattant sa surface avec acharnement. Personne n’aurait pu prédire ce qu’il avait en tête. Onze ans plus tard, Cedric continue son travail sans relâche. “Il gratte la rampe au moins trois ou quatre fois par jour,” explique Schellevis. “Son moment préféré pour griffer, c’est quand des gens viennent nous rendre visite. Il aime se faire remarquer.”

Une transformation acceptée

Pour Cedric, son travail est un cadeau au monde. Schellevis a depuis longtemps accepté que la rampe serait transformée par le désir de griffer de son chat, et elle ne l’a jamais découragé. “La rampe a toujours appartenu à Cedric depuis le premier jour,” dit-elle.

Lire cet article :   Incroyable : Comment ce chat est devenu le maire officiel d'une ville!

Un projet toujours en cours

La rampe s’est considérablement usée au fil des années, mais il semble que Cedric n’a pas encore appliqué sa touche finale. Même après 11 ans, son œuvre est toujours en cours. Certains pourraient dire que Cedric a en fait “détruit” la rampe en bois avec ses griffes incessantes – mais, comme pour beaucoup d’art, la beauté est dans l’œil de celui qui regarde.

Fierté et conversations

Cedric en est certainement fier, et Schellevis aussi. “Il est totalement fier de lui !” s’exclame-t-elle. “C’est définitivement un sujet de conversation. La rampe est en plein milieu de ma maison, donc c’est très visible. Mon seul reproche, ce sont les échardes que ça crée. Pas très agréable quand on les a dans les chaussures !”

Conclusion

Ainsi, Cedric a transformé une simple rampe en bois en une œuvre d’art unique. Sa persévérance et son dévouement ont non seulement modifié un élément de la maison, mais ont également apporté une touche de charme et de conversation à chaque visiteur. Cedric nous rappelle que l’art peut se cacher dans les endroits les plus inattendus et que même les griffes d’un chat peuvent créer quelque chose de beau et de mémorable.

abonnement facebook wk-vet
Publié par Ferdinand Samantha

Rédactrice de longue date sur les sujets relatifs aux chiens chats et nac, je partage avec vous mes astuces et conseils à travers ces articles.