Mais quel est ce cocon que l’on peut croiser dans nos jardins ? Ce n’est pas ce que vous pensez…

Au mois de mai, lorsque les herbes commencent à grouiller de milliers d’insectes miniatures, les jeunes mantes religieuses font leur entrée audacieuse dans la chaîne alimentaire. Ce sont de curieux cocons ovales qui sont collés sur une pierre, un arbre mort ou tout autre support inerte, qui abritent ces futures chasseuses.

Contrairement à de nombreux autres insectes, les mantes religieuses ne passent pas par de longs stades larvaires avant de prendre leur forme adulte. Dès qu’une jeune mante émerge du cocon, elle subit rapidement une transformation. Elle change alors de peau, et se voit dotée de tous les équipements nécessaires pour partir à la chasse.

Dans ce groupe d’insectes si particulier, il est préférable d’être le premier à sortir du cocon, car ceux qui sont les derniers ou qui ont des difficultés à se transformer peuvent être victimes de leurs aînés. Les mantes religieuses n’hésitent en effet pas à dévorer leur propre espèce.

Les dangers qui guettent les jeunes mantes

Si l’on devait situer la mante religieuse dans une chaîne alimentaire, il serait difficile de lui trouver un prédateur sérieux tant cet insecte est imposant et vorace. Pourtant, sur la centaine de mantes issues de chaque cocon, très peu atteindront l’âge adulte au cours de l’été. Les guêpes parasitaires peuvent en effet pondre leurs œufs dans les cellules et les larves se nourrissent des œufs de mantes ; les fourmis peuvent exterminer presque toute une nichée sans compter sur les carabes qui passent à proximité, les dents des lézards et tous les autres prédateurs.

Lire cet article :   Votre animal de compagnie a-t-il besoin de compléments alimentaires ? La réponse d'un vétérinaire

Une croissance incroyable pour devenir un chasseur redoutable

En l’espace de cinq mois, la taille de ces insectes passe de quelques millimètres en mai à plus de 10 centimètres en septembre. Leur forme reste globalement la même, mais ils sont désormais dotés d’ailes. La mante religieuse adopte généralement une posture perchée dans les herbes ou près des fleurs, où elle peut rester immobile pendant de longues minutes.

Lorsqu’une proie s’approche, l’insecte se déplace à peine. Ce sont ses pattes avant qui effectuent la majeure partie du travail. La mante a un appétit énorme : les femelles n’hésitent pas à chasser des insectes de leur propre taille, y compris les membres de leur espèce.

Reconnaissance des sexes : allure et antennes

Chez les mantes religieuses, la reconnaissance des sexes est relativement facile. Les mâles sont plus élancés et s’envolent rapidement, tandis que les femelles, plus lourdes, utilisent rarement leurs ailes sauf pour adopter une posture défensive. Dans leur environnement naturel, les couples se séparent souvent sans que le repas final (cannibalisme) ait lieu, ce qui n’empêche pas du tout la fécondation.

  • Naissance discrète et débuts de vie précaires
  • Dangers qui guettent les jeunes mantes religieuses
  • Croissance incroyable pour devenir un chasseur redoutable
  • Reconnaissance des sexes : allure et antennes

Le cannibalisme chez la Mante religieuse : une réalité complexe

On a longtemps cru que le cannibalisme faisait systématiquement partie du processus de reproduction chez les mantes religieuses. Cette idée est en partie vraie, puisque dans certains cas, les femelles dévorent effectivement leur partenaire après l’accouplement. Cependant, cette pratique n’est pas systématique et dépend de plusieurs facteurs, tels que la disponibilité de nourriture et le comportement du mâle.

Lire cet article :   Attention, votre chat ne doit surtout pas quitter la maison, et voici pourquoi selon la science

Il est donc important de ne pas réduire cet insecte fascinant à cette seule caractéristique et de mieux comprendre son mode de vie et ses mécanismes de survie dans un monde où chaque espèce lutte quotidiennement pour sa préservation.

En conclusion, la mante religieuse est un insecte à la fois intrigant et effrayant. Mais malgré son comportement cannibale, elle reste essentielle à l’équilibre de la chaîne alimentaire et témoigne de la richesse et de la diversité du monde des insectes.

abonnement facebook wk-vet
Publié par Ferdinand Samantha

Rédactrice de longue date sur les sujets relatifs aux chiens chats et nac, je partage avec vous mes astuces et conseils à travers ces articles.